top of page
Post: Blog2_Post

L'Arthrose



L'arthrose, est une affection chronique qui se manifeste par des douleurs persistantes aux articulations causées par l’usure anormale du cartilage et de l’ensemble de l’articulation. Elle est la forme d’arthrite la plus fréquente.

Les articulations les plus fréquemment touchées sont le genou, la hanche et celles de la colonne vertébrale. Cependant, les autres articulations, comme l’épaule, la cheville et le poignet, peuvent aussi être atteintes. L’arthrose des doigts (arthrose digitale) est également très fréquente, surtout chez les femmes.


 

En 2019:

  • 528 millions de personnes dans le monde vivaient avec l’arthrose, un chiffre en hausse de 113 % par rapport à 1990 (1).

  • Environ 73 % des personnes ayant de l’arthrose ont plus de 55 ans et 60 % sont des femmes (1).

  • Avec une prévalence de 365 millions de personnes concernées, le genou est l’articulation la plus fréquemment touchée, suivi de la main et de la hanche (2).

  • Parmi les personnes qui ont de l’arthrose, 344 millions présentent des niveaux de gravité (modérés ou graves) pour lesquels une réadaptation serait bénéfique (3).

  • La prévalence de l’arthrose devrait continuer d’augmenter à l’échelle mondiale du fait du vieillissement de la population et de la hausse des taux d’obésité et des lésions corporelles.

  • À 70 ans, la majorité des gens souffrent d’arthrose à une ou plusieurs articulations.  


 

Causes

Les causes de l’arthrose sont multiples. Les facteurs mécaniques sont au premier plan, associés à des facteurs génétiques, à un processus d’inflammation, etc. L’arthrose est une maladie se traduisant par une dégénérescence anormale des cartilages. En effet, l’usure d’une articulation avec l’âge ne devrait pas causer d’arthrose. Les mouvements répétitifs et les microtraumatismes répétés à une articulation peuvent toutefois provoquer une usure anormale conduisant à l’arthrose. L’excès de poids et le manque d'activité physique sont 2 autres facteurs importants.

 


 

Que se passe-t-il quand l’arthrose apparaît

 

En cas d’arthrose, le cartilage s’use progressivement et perd ses qualités d'origine, c'est-à-dire sa souplesse et son élasticité. Cependant, on sait aujourd’hui que l’ensemble de l’articulation est touché en cas d’arthrose : en plus du cartilage, les ligaments, l’os, les muscles et le liquide synovial sont altérés. Ainsi, on observe une perte de qualité du liquide synovial, un liquide limpide et épais semblable à du blanc d’œuf qui, normalement, lubrifie l’articulation (voir le schéma ci-dessus). On pense que l’arthrose serait le résultat d’un déséquilibre des mécanismes continuels de dégradation et de reconstruction du cartilage. Au début de la maladie, il n’y a pas de signe d’inflammation. Avec le temps, l’inflammation peut apparaître. L’inflammation se voit plus rarement dans les cas d’arthrose que dans d’autres formes d’arthrite


 

Types d'arthrose

 

  • Arthrose primaireLorsque la personne atteinte d’arthrose n’a pas de prédisposition évidente, on qualifie l’arthrose de « primaire ».

 

  • Arthrose secondaire. Les maladies qui touchent les articulations, comme les maladies inflammatoires (arthrite rhumatoïde, goutte, lupus, etc.) et les maladies métaboliques (diabète, hémochromatose), prédisposent à l’arthrose. Il en va de même des blessures et des chirurgies à une articulation. Quand il y a prédisposition par l’une ou l’autre de ces situations, il s’agit d’arthrose secondaire.

 


 

Symptômes de l’arthrose

 

L'arthrose,  atteint chaque individu de manière différente. Les articulations touchées et l’intensité des douleurs varient d’une personne à l’autre.


  • Des douleurs dans l’articulation atteinte principalement lorsqu’elle est mobilisée (par exemple douleurs au genou en descendant les escaliers).

  • Une sensibilité de l’articulation lorsqu’on applique une légère pression.

  • Une raideur de l'articulation, surtout au réveil ou après une période d'immobilité. La raideur matinale dure moins de 30 minutes.

  • Une perte progressive de flexibilité dans l’articulation.

  • Une sensation d’inconfort dans l'articulation à la suite de changements de température.

  • Des « craquements », surtout en cas d’arthrose du genou.

  • L’apparition progressive de petites excroissances osseuses (ostéophytes) à l’articulation.

  • Plus rarement, de l’inflammation (rougeur, douleur et gonflement de l’articulation).

 

 


 

Prévention de l’arthrose

  • Maintenir un poids de santé

  • Pratiquer une activité physique modérée et adaptée ,régulièrement

  • Prendre soins de ses articulations en limitant les chocs ou les mouvements répétitifs

 


 

Traitements non médicamenteux de l’arthrose

 

Les dernières recommandations internationales de l'OMS insistent sur l’importance des mesures non pharmacologiques pour traiter l’arthrose, en particulier lorsqu’elle touche le genou ou la hanche. 


  • Pratique régulière d’exercices physiques, de 15 à 30 minutes, au moins 3 fois par semaine : marche, natation, aérobie, renforcement musculaire adapté, etc. L’intensité des exercices peut être adaptée aux variations de l’intensité de la douleur.

                                                                    

  • Perte de poids en cas d’obésité ou d’embonpoint. Perdre de 5 % à 10% de son poids permet parfois d’éliminer les douleurs en cas d’arthrose du genou, en allégeant la charge pesant sur l’articulation. 


  • Kinésithérapie et/ou Ostéopathie 


  • Adaptation de l’environnement professionnel si le travail cause des traumatismes articulaires à l’origine de l’arthrose.

 

Lorsqu’elles ne suffisent pas, ces mesures peuvent être complétées par la prise de médicaments pour soulager les douleurs. Dans les cas plus graves, votre médecin vous proposera parfois une chirurgie de remplacement par prothèse

 



 

Conseils Nutrazur :

 

  1. Contrôler  l’équilibre acido-basique, si besoin le rééquilibrer avec de la poudre de coquilles d'huitres

  2. Limiter les laitages de vache au profit de ceux de brebis ou chèvres.

  3. Limiter les aliments acides ou acidifiants

  4. Consommer des oléagineux comme les graines de sésame, les amandes mondées pour un apport en calcium fortement assimilable.

  5. Consommer une eau peu minéralisée (résidus à sec < à 120 mg/litre)


Pour vous aider dans la prise en charge des douleurs, nous vous conseillons :


Controle pH
.pdf
Télécharger PDF • 174KB








86 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page